en cliquant ici

À PROPOS DE CS4ME

La Société civile pour l’élimination du paludisme (CS4ME) est un réseau mondial d’organisations de la société civile engagées dans l’élimination du paludisme. Cette plateforme se veut simple mais
efficace et se compose d’un comité de pilotage, de groupes de travail, de membres actifs, d’observateurs et d’un secrétariat. En d’autres termes, nous sommes un groupe de défenseurs de la
lutte contre le paludisme, engagés à travailler ensemble et visant à apporter des changements dans les politiques à tous les  niveaux qui conduiront à des changements significatifs pour  transformer la lutte contre le paludisme.

NOTRE MISSION

Rendre les programmes et les interventions de lutte contre le paludisme plus efficaces, durables, équitables, innovants, inclusifs de la société civile, communautaires, basés sur les droits de l’homme, sensibles au genre et adéquatement financés.

NOTRE ACTION

CS4ME se concentre sur le plaidoyer et le renforcement des capacités des organisations de la société civile dans les domaines suivants :

  • Faire entendre la voix des communautés touchées par le paludisme et plaider en faveur de la nécessité urgente d’éliminer le paludisme ;
  • Définir les ripostes au paludisme dans le contexte de la justice sociale, du genre et des droits de l’homme, et de la couverture santé universelle ;
  • Adopter des mesures pour rendre les espaces de prise de décision sur le paludisme plus inclusifs pour la société civile et les communautés ;
  • Mobiliser un financement adéquat pour l’élimination du paludisme ;
  • Engager la société civile et les acteurs communautaires dans le suivi, l’utilisation appropriée des outils existants par les communautés et la demande de nouveaux outils efficaces ;
  • Renforcer les systèmes de santé et les systèmes communautaires et plaider en faveur du financement de la société civile ;
  • Faire le suivi communautaire de la qualité des services et des soins dans la lutte contre le paludisme.

La CS4ME lance les groupes de travail du CS4ME et a besoin que vous vous impliquiez en tant que membre activement engagé !

1. Qu’est-ce qu’un groupe de travail CS4ME ?

o Il s’agit d’un groupe de membres bénévoles du CS4ME qui échangent et s’engagent dans des discussions sur des thèmes spécifiques dans le but de susciter les changements nécessaires au niveau des politiques qui créeront des changements significatifs au niveau des programmes et des pays.

o Les GT CS4ME peuvent produire des déclarations, des communiqués, des lettres, des messages clés, des messages vidéo, des études de cas, que tous les membres du CS4ME peuvent utiliser tout en  s’engageant avec des partenaires, des responsables  gouvernementaux et d’autres cibles dans leur pays ou région.

2. Comment les groupes de travail fonctionneront-ils ?

o Chaque groupe de travail définit UN objectif annuel réaliste et réalisable pour le groupe de travail.

o Chaque président et coprésident définira l’ordre du jour des appels de chaque groupe de travail, et engagera et coordonnera les travaux du groupe de travail.

Les activités du groupe de travail sont :

o Assister à des conférences téléphoniques tous les 3 mois
o Assister à des cyber séminaires au besoin
o Participer aux discussions par courriel du groupe de travail, au besoin.
o Elaborer des documents au besoin en utilisant par exemple google docs si nécessaire
o Maintenir un plan de travail à jour et contribuer aux activités assignées

LES GROUPES DE TRAVAIL DU CS4ME

3. Groupe 1 : Engagement des CCM (Instances de coordination nationale) : Rendre les programmes et les interventions de lutte contre le paludisme plus efficaces, efficients et inclusifs pour la société civile.

L’engagement des OSC dans les CCM nationales est essentiel pour influencer les programmes de lutte contre le paludisme financés par le Fonds mondial de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme. Ce groupe se concentrera sur la façon dont les CCM peuvent faire entendre leur voix dans la lutte contre le paludisme, influencer les subventions des pays pour la lutte contre le paludisme, accroître le soutien à la société civile et aux acteurs communautaires dans les subventions du Fonds mondial, assurer que les besoins des communautés soient prioritaires dans les subventions du Fonds mondial, accroître la participation des OSC au dialogue national etc.

Groupe 2 : Droits des communautés et genre dans la lutte contre le paludisme : Veiller à ce que les programmes de lutte contre le paludisme soient axés sur les  communautés, tiennent compte des spécificités liées au genre, soient fondés sur les droits et que personne ne soit laissé pour compte : accroître et assurer l’accès pour tous.

Ce groupe se concentrera sur les questions de paludisme dans la communauté, comment s’assurer que nous ne laissons personne derrière nous ? Améliorer les programmes de lutte contre le paludisme par le biais d’une approche axée sur le genre et le CRG (Community Right Gender), en documentant le genre, les questions communautaires qui doivent être abordées, l’accès des communautés à des services de qualité pour tous (en examinant la qualité des outils/services) ; promouvoir les outils existants parmi les OSC et le plaidoyer pour une couverture élevée des interventions contre le paludisme etc.

Groupe 3 : Mobilisation des ressources et financement durable de la lutte contre le paludisme : Veiller à ce que les programmes de lutte contre le paludisme soient suffisamment financés et durables

Ce groupe se concentrera sur la mobilisation des ressources pour les programmes de lutte contre le paludisme en général, y compris le financement national, l’augmentation du budget alloué à la santé dans les pays, l’engagement du secteur privé, la mobilisation de l’engagement politique et le paludisme dans la Couverture Santé Universelle. Le groupe travaillera également sur le plaidoyer en faveur d’une augmentation des investissements directs pour la société civile dans les interventions menées par les pays et les communautés dans les programmes de lutte contre le paludisme.

4. Qu’attend-on d’un membre d’un groupe de travail ?

o On s’attend à ce que chaque membre participe activement et de façon significative aux discussions et aux travaux des groupes de travail.
o Au moins 1 heure par semaine sera nécessaire pour contribuer à la lutte contre le paludisme.
o Avoir accès à Internet pour participer aux groupes de travail.
o Demeurer respectueux des autres et professionnel tout en s’engageant dans des discussions.
o Participer à chaque appel trimestriel du groupe de travail et contribuer aux travaux.
o Soutenir la production de matériel de plaidoyer par le groupe : ex déclarations, lettres, communiqués, messages clés etc.

5. Qui peut se joindre à un groupe de travail ?

o Un membre de CS4ME

6. Comment se joindre à un groupe de travail ?

o Il est recommandé qu’un membre ne se joigne qu’à un seul groupe de travail.
o Pour joindre à l’un des groupes de travail, veuillez remplir le formulaire ici

7. Les avantages à se joindre aux groupes de travail du CS4ME

o Être une voix pour les communautés affectées par le paludisme
o Avoir la satisfaction d’aider à répondre à l’épidémie de paludisme
o Influencer et diriger le travail du CS4ME
o Être reconnu comme un leader communautaire
o Apporter vos connaissances et vos compétences uniques
o Rencontrer et travailler avec d’excellents défenseurs !